D'où vient le spa et quels sont les bienfaits ?

Le spa est une technique d’hydrothérapie dont les bienfaits sont connus depuis l’antiquité. Il promet des bienfaits relaxants mais également des vertus pour la santé générale en utilisant les propriétés thérapeutiques de l’eau, de la chaleur mais également celles du massage. Le terme SPA est le nom générique donné au produit, tirant son origine du latin « Sanitas Per Aquam » ou « Salus Per Aquam » et qui signifie « la santé par l’eau ». 


MIEUX COMPRENDRE LES ORIGINES ET LES BIENFAITS DU SPA

DÈS L’ANTIQUITÉ, LES BAINS SONT À L’HONNEUR

Dès le VIe siècle avant J.C, l’histoire des bains publics commence en Grèce, avec le développement de la pratique de l’entraînement physique : les installations dédiées aux bains sont alors contiguës au gymnase. Au départ, les bains étaient froids, les bains chauds ayant mauvaise réputation car suspectés d’amollir le corps tandis que l’eau froide « aguerrit le caractère ». Déjà à l’époque, le bain était plébiscité pour se détendre après l’effort musculaire.

Le développement de l’usage des huiles et du sable avec lesquels les athlètes s’enduisaient pour retenir la transpiration expliquent l’arrivée des bains chauds, mais aussi des premiers bains de vapeur. 

Les établissements de bains grecs étaient des lieux où l’on pouvait se retrouver pour s’adonner surtout à l’exercice physique, mais aussi se restaurer et discuter de sujets philosophiques.

L’existence de thermes fut facilitée par le fait que les ingénieurs romains maîtrisaient déjà bon nombre des principes de l’hydraulique et de la distribution d’eau…Et beaucoup d’eau était nécessaire pour approvisionner ces thermes gigantesques : il fallait la capter, l’acheminer par des aqueducs et la stocker dans de monumentales citernes.

QU’EST-CE QUE LE SPA ? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE AVEC LE JACCUZI ?

Pour la petite histoire, le terme Jacuzzi provient de Roy Jacuzzi, qui, dans les années 60, a popularisé le spa en l’utilisant pour soigner une pathologie dont souffrait l’un de ses proches :  l’arthrite rhumatoïde. Le terme « Jaccuzzi » n’est donc rien d’autre qu’une marque qui fait référence au spa mais qui est entrée dans le langage courant au même titre qu’on parle d’un « Kleenex » ou d’un « Frigidaire ».

Mais alors, qu’est-ce que le spa ? C’est une baignoire plus ou moins grande d’eau chauffée entre 37 et 40 degrés et équipée de buses propulsant un mélange d’air et d’eau pour masser des endroits précis du corps.

POURQUOI CHOISIR D’INSTALLER UN SPA CHEZ SOI ?

Immergé dans un bain d’eau chaude, flottant en apesanteur, massé par des jets d’eau et d’air… Lâcher prise, bien-être et relaxation garantis avec le spa. Une relaxation rendue possible au quotidien, voici un premier élément à garder en tête. D’autre part, le spa est également un formidable outil thérapeutique pour nettoyer et apaiser le corps en profondeur. 

COMMENT LE SPA FONCTIONNE-T-IL ?

Comme le Sauna et le Hammam, le spa va faire grimper notre température du corps grâce à la chaleur de l’eau mais également grâce à la chaleur générée par l’hydromassage. Pour maintenir son équilibre thermique et baisser sa température corporelle, le corps va transpirer, et c’est l’évaporation de la sueur qui baissera la chaleur corporelle. 

À la différence des autres techniques d’hydrothérapie, le spa présente un avantage unique : 

il combine les bienfaits du massage à ceux de l’eau. Les buses de massage à eau et à air vont améliorent la circulation sanguine et lymphatique et favoriseront le drainage des liquides et des toxines ainsi que l’oxygénation de nos tissus.

Le spa joue enfin un rôle important dans l’apaisement des douleurs comme l’arthrose ou les douleurs dorsales.

EXISTE-T-IL DES CONTRE-INDICATIONS AU SPA ?

La chaleur entraîne une vasodilatation des capillaires, le spa est de ce fait contre-indiqué pour les personnes ayant des fragilités veineuses et capillaires ainsi que pour les hypotendus et les personnes épileptiques. Les séances ne doivent pas être trop longues, et il est général conseillé de ne pas dépasser des bains de plus de 20 minutes.

Partager cet article
EmailFacebookLinkedInCopy Link
D'autres articles qui peuvent vous intéresser